Un joyau de l’e-commerce transfrontalier au cœur de

l’Europe

Un attrait réel

Die Cross Border E-Commerce Perle Schweiz

Si vous évoluez à l’international ou envisagez une expansion en Europe, vous pourriez faire de l’e-commerce suisse l’un de vos principaux objectifs.

En effet, vous pourrez y réaliser avec certaines catégories de produits jusqu’à 20 fois plus de ventes par habitant que sur d’autres marchés.

Nous vous en expliquons les raisons plus bas.

Dans les paragraphes suivants, nous abordons divers aspects liés au marché suisse de l’e-commerce transfrontalier.

Nous renvoyons également à des articles de notre blog consacrés à différents sujets spécialisés, en les mettant en lien. Nous ne prétendons pas rédiger un 3B (blog Bullshit Bingo).

Aussi, si vous voulez savoir de quelle couleur était le château gonflable de la dernière fête d’été organisée par notre entreprise ou si Amazon et Zalando sont de très grands acteurs de l’e-commerce, vous feriez mieux de vous connecter aux blogs d’autres prestataires logistiques.

Si en revanche vous souhaitez savoir ce qu’il vous en coûtera d’exporter en Suisse, vous êtes à la bonne adresse!

Avec l'Optimizer, analysez et optimisez votre logistique sans engagement !

L’intérêt que présente la Suisse pour l’e-commerce

En économie, un seul facteur ne suffit généralement pas à expliquer entièrement un phénomène.

Pour répondre à la question de savoir pourquoi la Suisse, malgré un nombre d’habitants relativement faible, exerce un tel attrait sur les importations dans l’e-commerce transfrontalier, nous devons nous pencher sur plusieurs facteurs.

Pouvoir d’achat des Suisses

En comparaison internationale, les Suisses sont ceux qui gagnent le plus d’argent, sans compter que le franc suisse est une monnaie particulièrement forte.

Du fait de ces deux facteurs combinés, le pouvoir d’achat des Suisses est l’un des plus élevés du monde.

La plupart des gens connaissent l’indice Big Mac: facile à comprendre, cet indicateur permet de calculer le pouvoir d’achat des travailleurs dans chaque pays.

UBS a créé l’«indice iPhone». Une fois encore, une image vaut mille mots.

Iphone-X-Index-der-UBS

Indice iPhone d’UBS: plus le cercle est grand, plus il faut travailler longtemps pour s’offrir un iPhone X.
 

On voit bien que le cercle entourant la Suisse est le plus petit de la carte.

En chiffres, cela signifie que les Suisses ne doivent travailler qu’une vingtaine d’heures environ pour pouvoir s’acheter un iPhone.

À titre de comparaison, les salariés allemands et autrichiens doivent travailler un peu plus de 40 heures, donc beaucoup plus longtemps, pour s’acheter un iPhone X.

Cela veut dire que les Suisses peuvent s’offrir beaucoup plus facilement les produits d’un commerçant en ligne que d’autres acheteurs potentiels sur les marchés mondiaux.

C’est trop long? Nous vous proposons un résumé des principales informations à retenir sur les exportations en Suisse. Tout ce que vous devez savoir sur les opportunités, la logistique, les dispositions douanières ou encore la gestion des retours pour les exportations en Suisse est résumé dans un seul document.

 

Télécharger le livre blanc contenant les  connaissances ultimes sur le e-commerce suisse

 

Le commerce en ligne transfrontalier: une bonne affaire pour les Suisses

Plaçons-nous tout d’abord du point de vie de vos clients suisses potentiels.

Des salaires élevés vont presque toujours de pair avec un niveau des prix élevé. C’est également le cas en Suisse, où tout ou presque est beaucoup plus cher qu’à l’étranger, en particulier les biens, qui sont produits localement avec des coûts salariaux élevés ou qui sont soumis à des droits d’importation élevés.

De plus, la distribution des marchandises occasionne elle aussi des coûts élevés, en raison du niveau des salaires suisses.

Les statistiques suivantes montrent clairement à quel point certaines catégories de produits sont plus chères en Suisse.

Ce calcul est basé sur le niveau des prix indexés en Europe, la moyenne de l’UE-28 étant de 100.

Export in die Schweiz lohnt sich

Source: Statistique de poche 2018; Office fédéral de la statistique
 

Les catégories vêtements et soins se détachant très nettement, nous les avons retenues ici.

En Suisse, les mêmes produits coûtent entre 35% et 97% de plus qu’en Allemagne. 

La vente par correspondance transfrontalière, en Europe, est donc une bonne occasion pour les Suisses d’économiser de l’argent! 

 

Disponibilité locale dans les boutiques en ligne

Le commerce en ligne offre plus que jamais une grande variété de produits. De nos jours, les mêmes produits sont souvent disponibles en plusieurs modèles, appelés UGS (unités de gestion des stocks), l’idée étant de mieux satisfaire les souhaits de chaque client.

En Suisse aussi, la demande reflète cette tendance.

Le commerçant ou le producteur qui souhaite garder en stock de nombreuses variantes d’un produit doit calculer ses coûts de stockage avec précision. Vous pourrez lire dans ce blog comment parvenir à une logistique optimale.

Idéalement, la fréquence de vente des différentes UGS augmente de manière linéaire avec le nombre d’habitants du pays concerné.

Étant donné que, à l’inverse, elle diminue lorsque la population baisse, un stockage local (en particulier de marchandises à faible rotation) est moins judicieux pour les pays moins peuplés.

Il est par exemple plus pertinent pour des commerçants étrangers de créer un entrepôt plutôt en France qu’en Suisse. Les coûts unitaires de stockage pour les marchandises à faible rotation peuvent donc rendre le stockage local peu attrayant.

Dans ce contexte, il est intéressant de noter que l’on peut approvisionner très efficacement les trois marchés (France, Allemagne et Suisse) au carrefour de ces trois pays, depuis la France ou depuis l’Allemagne, 

ce qui se traduit dans la pratique par une disponibilité bien moindre de certains produits en Suisse. La comparaison entre Digitec Galaxus, le plus grand commerçant en ligne en Suisse, et amazon.de en est un parfait exemple.

Produkteauswahl-Schweiz

Source: Galaxus.ch et Amazon.de
 

La comparaison globale l’illustre encore plus: alors qu’en 2016, Galaxus dépassait pour la première fois le million d’articles dans son catalogue, amazon.de comptait déjà quelque 229 millions d’articles à la même période. 

Pour obtenir un modèle particulier de produit, les Suisses n’ont donc d’autre choix, bien souvent, que de l’acheter à l’étranger. Les commerçants et les producteurs peuvent tirer profit de ce constat et ils sont du reste toujours plus nombreux à le faire.

Cross Border E-Commerce Anteil ausländische Onlinehändler

L’e-commerce transfrontalier et la théorie commerciale classique

Le commerce international en ligne est soumis aux mêmes mécanismes que le commerce international classique.

Une fois que l’on en a pris conscience, on comprend pourquoi la Suisse, pays de destination de l’e-commerce transfrontalier, évolue dans une catégorie complètement différente, comme on pourrait le supposer en raison de son nombre d’habitants.

Ce n’est que dans les détails que les différences apparaissent. Avec l’e-commerce transfrontalier, l’exportation de marchandises peut ne correspondre qu’à un seul colis et ne signifie pas que l’on expédiera nécessairement des conteneurs entiers dès le début. 

La question cruciale est de savoir pourquoi des marchandises franchissent les frontières du pays A (pays d’origine) à destination du pays B (pays de destination). Très simple, la réponse est d’emblée évidente pour tout le monde.

  • Des biens sont échangés au niveau international lorsque, compte tenu de tous les coûts de transaction (transport, douane, taxes, travail), ils sont achetés dans le pays d’origine à un prix plus avantageux que dans le pays de destination.
  • Les biens font l’objet d’un commerce international lorsqu’ils ne sont pas disponibles dans le pays de destination.

Decardes l’a formulé ainsi :

«Spécialisez-vous dans les biens et services que vous maîtrisez relativement bien.»

Si votre commerce en ligne est situé en France ou en Belgique, les Suisses, en raison de leur pouvoir d’achat et des prix élevés pratiqués dans leur pays, se tournent souvent et volontiers vers les pays voisins pour passer des commandes.

Malgré des coûts de transaction supplémentaires et d’autres taxes, l’importation en Suisse est moins onéreuse que l’achat local, en Suisse. En outre, certains produits n’y sont pas disponibles, si bien que leur importation en Suisse est la seule possibilité.

Rapport sur l’e-commerce suisse: la Suisse est un marché d’exportation très intéressant

Comparaison des volumes d’importation de l’e-commerce de différents pays:

E-Commerce-Importvolumen-Deutschland-Frankreich-Schweiz-Italien-Indien-Brasilien

Nous avons inclus dans cette liste les grands marchés européens connus ainsi qu’un pays émergent et un pays en développement comme référence. 

Comme tout le monde s’y attend, les deux plus grands pays européens, l’Allemagne et la France, génèrent plus de volume que la Suisse.

 

Découvrons ensemble votre  solution de livraison optimale

 

La surprise vient en revanche de l’Italie, qui, dans le cadre de l’e-commerce, génère un volume d’importation moindre que la Suisse.

Le fait que le Brésil et l’Inde, malgré une population beaucoup plus importante, affichent des volumes d’importation d’e-commerce transfrontalier beaucoup plus faibles nous amène à mesurer un indicateur suivant: le volume d’importation par habitant.

E-Commerce-Importvolumen-pro-Person-Deutschland-Frankreich-Schweiz-Italien-Indien-Brasilien

Si l’on considère les résultats par habitant, la Suisse est en tête et ne peut être rattrapée. Comme ils ont de nombreuses et bonnes raisons d’importer des produits de l’étranger, les Suisses font de cette possibilité un usage intensif.

Bien sûr, un commerçant doit savoir exactement quels produits sont particulièrement demandés pour une exportation en Suisse. Nous avons examiné de plus près certaines catégories de produits, dont nous vous présentons les résultats dans le chapitre suivant. 

La confiance joue également un rôle important en matière d’exportation et d’importation. L’exportation en Suisse fonctionne au mieux lorsque les clients ont une bonne impression du pays d’origine.

Outre une bonne réputation, les acheteurs tiennent également compte de la distance par rapport à leur pays. Dans ce contexte, les flux commerciaux entre l’Allemagne, l’Autriche et la Suisse sont particulièrement intéressants.

Les deux illustrations suivantes montrent les flux commerciaux en ligne depuis l’Allemagne/ l’Autriche vers l’Allemagne/l’Autriche.

Deutschland-Export-Import

La Suisse est l’un des principaux pays d’exportation du commerce allemand. Seule la Chine fait mieux en la matière.

Les marchandises exportées par l’Allemagne vers la France sont deux fois moins importantes, bien que la population y soit environ huit fois supérieure à celle de la Suisse. Les écarts de prix significatifs jouent un rôle important dans ce domaine.

En outre, les affinités linguistiques et culturelles bénéficient aux cybercommerçants allemands qui exportent en Suisse.

Österreich-Export-Import

La Suisse est également le deuxième pays de destination des exportations autrichiennes. Avec environ 1,7 million d’envois de marchandises, elle réceptionne deux fois plus de colis en provenance d’Autriche que la France, pays beaucoup plus grand.

Les raisons en sont en grande partie les mêmes que pour l’Allemagne.

La Suisse est donc l’un des principaux marchés d’exportation des cybercommerçants allemands et autrichiens.

  • Conseil de pro
  • Pour ceux qui ne peuvent ou ne veulent pas desservir le marché chinois, la Suisse est, et de loin, la principale destination pour les exportations.

Les commerçants en ligne étrangers font donc bien de s’intéresser au marché suisse, qui offre un potentiel de débouchés que la plupart des gens ne soupçonnent pas étant donné le nombre d’habitants du pays.

Généralement, les ventes par client y sont nettement plus élevées qu’en France ou en Allemagne. Les Suisses vont jusqu’à acheter cinq fois plus de vêtements que leurs voisins.

Soit dit en passant, cela ne s’applique pas uniquement à la Suisse. L’e-commerce transfrontalier offre également d’intéressantes possibilités sur d’autres marchés. Consultez notre blog pour découvrir d’autres marchés intéressants.

Quels produits les Suisses achètent-ils dans des boutiques en ligne internationales?

Le tableau suivant montre quels sont les produits d’exportation particulièrement appréciés en Suisse.

Was-kaufen-Schweizer-im-Ausland

Source: IPC; Rapport d'e-commerce transfrontalier - Suisse − 2017
 

Les chaussures et les vêtements se vendent particulièrement bien (28%). Nous vous recommandons la lecture de notre billet de blog sur  les obstacles auxquels se heurte un commerçant d’articles de prêt-à-porter souhaitant exporter en Suisse. Les livres, la musique et les médias arrivent en deuxième position (16%).

Le sport et les loisirs ainsi que l’électronique grand public enregistrent des résultats équivalents (12% et 11%). Le tableau montre également que les femmes et les jeunes interrogés achètent principalement des vêtements, tandis que les hommes sont plus intéressés par l’électronique grand public.

Concernant le potentiel de l’e-commerce transfrontalier en Suisse, il est important de tenir compte d’un aspect particulier: en cas d’exportation, aucun droit de douane, TVA ou taxes douanières n’est perçu dans l’UE, ce qui est en revanche le cas en Suisse. Pour tout savoir sur les impôts et les droits de douane, consultez notre article sur la représentation fiscale.

Il peut arriver que, de ce fait, faire ses achats à l’étranger soit moins intéressant pour un consommateur suisse.

Mais il existe d’ores et déjà des solutions à ce problème. Les commerçants de France et d’autres pays européens peuvent en effet recourir à la procédure douanière dite Delivered Duty Paid (DDP).

Il s’agit d’une procédure qui intègre dans le processus de finalisation de la commande tous les coûts supplémentaires (droits de douane, TVA et taxes douanières) appliqués aux clients suisses.

Dans la pratique, faire ses achats est aussi simple que si l’on était connecté à n’importe quelle boutique en ligne suisse, et les coûts sont toujours transparents.

  • Conseil de pro
  • Nous avons pu constater, dans notre rôle de prestataire logistique international, que les cybercommerçants recourant à la logistique DDP peuvent atteindre un taux de conversion beaucoup plus élevé que ceux qui exportent leurs marchandises en Suisse non dédouanées. Ce n’est pas surprenant, car, avec cette dernière solution, le commerçant en demande beaucoup au client. Bien sûr, celui-ci souhaite faire ses achats de la manière la plus détendue et la moins stressante possible et il n’a pas envie d’attendre plus longtemps ses commandes pour en plus devoir encore payer, à leur réception, des frais imprévus. Vous trouverez sur ce site des informations détaillées sur le dédouanement des exportations vers la Suisse.

Comparaison de l’e-commerce international par secteurs

Les commerçants misant sur la solution DDP n’ont pas à rougir de la comparaison avec le commerce en ligne en Europe. Nos expériences faites ces dernières années nous montrent qu’il existe sur le marché suisse un fort potentiel pour les prestataires européens.

Grâce à la solution DDP, notre client MaKe WeBo a pu accroître considérablement le taux de satisfaction de sa clientèle. Pour en savoir plus, lisez le témoignage d’Alexander

Les exportations vers la Suisse sont particulièrement intéressantes dans les secteurs suivants:

Cross-Border-E-Commerce-KonsumSchweiz

Comparaison des paniers d’achats du commerce en ligne en Europe

Les paniers d’achats des Suisses sont plus remplis que ceux d’autres pays européens. Les différences tiennent autant à la catégorie de produits qu’à leur qualité.

Toutefois, en règle générale, les Suisses ont dans leur panier environ 30% d’articles de plus que les clients allemands ou français. 

Vous voulez tout savoir sur la clientèle suisse? Lisez notre article de blog sur les exigences des clients en ligne suisses.

Dans certains cas, les paniers des clients suisses sont même deux fois plus remplis que ceux de leurs voisins. Les compléments alimentaires, par exemple, suscitent chez eux un intérêt accru.

Il est important que les commerçants étrangers sachent toujours quels articles sont particulièrement demandés en Suisse. Nous vous présentons maintenant une comparaison avec d’autres pays européens:

Cross Border E-Commerce Warenkorbgrösse Vergleich Europa

La barrière douanière suisse, une aubaine pour les cybercommerçants transfrontaliers intelligents

La frontière suisse dissuade de nombreux commerçants qui évoluent à l’international ou souhaitent le faire, en particulier les commerçants en ligne opérant au sein de l’UE. Pour tout savoir sur les dispositions douanières en Suisse, consultez notre article ici.

La plupart des clients qui n’exportent pas encore activement en Suisse nous disent: «La Suisse, c’est bien trop compliqué avec les douanes; nous préférons nous concentrer sur l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne. De toute façon, ces marchés sont plus importants!»

Le problème de ces commerçants, c’est que PRESQUE TOUT le monde partage cet avis! De ce fait, ils se font QUASIMENT TOUS concurrence sur les mêmes marchés.

Vous avez des questions sur le nouveau mini-guichet unique MOSS ? Nous y répondons dans notre blog.

En outre, ces commerçants sont en concurrence sur des marchés qui, en raison de la grande disponibilité locale (= concurrence nationale) et des prix locaux relativement bas, génèrent moins d’importations d’e-commerce en provenance de France ou de Belgique que de Suisse.

Les commerçants qui choisissent la Suisse se partagent donc un gros gâteau avec moins de concurrents.

C’est particulièrement vrai pour les commerçants qui, en investissant dans la logistique DDP, ne s’encombrent pas avec tous les inconvénients liés aux douanes douaniers.

Pour les expéditions à l’étranger, il ne faut pas oublier de prévoir une solution de retour. C’est pourquoi nous consacrons dans notre blog un article décrivant le processus optimal pour les retours, qui vous aidera à surmonter également cet obstacle.

Résumé: pourquoi la Suisse est si intéressante pour les cybercommerçants transfrontaliers

La Suisse enregistre un volume d’importation élevé par habitant dans le domaine de l’e-commerce. Il est intéressant à double titre, pour les commerçants, d’envisager d’importer vers la Suisse.

Le volume des importations par habitant donne un volume total intéressant. En outre, il faut s’attendre à ce que vos coûts d’acquisition, occasionnés par exemple par AdWords, soient inférieurs à ceux encourus sur d’autres marchés, car vos produits sont relativement plus intéressants pour les consommateurs suisses en raison de leur faible prix ou de la disponibilité générale.

Vous avez des questions? N’hésitez pas à nous contacter!

 

Découvrons ensemble votre  solution de livraison optimale


Apprivoiser les barrières douanières

De nombreux commerçants craignent d’investir dans des transactions commerciales impliquant des processus douaniers et fiscaux au sens classique du terme et redoutent les risques qui leur sont liés.

C’est ce qui explique pourquoi la concurrence de l’e-commerce international est moins importante en Suisse que dans les pays plus «simples», où tout le monde se bouscule sur les grands marchés perçus comme ouverts (Allemagne, Italie, Espagne, Grande-Bretagne). 

La Grande-Bretagne est un marché qui présente bien des intérêts pour l’e-commerce. Pour que vous puissiez continuer à le desservir même après le Brexit, nous vous proposons un récapitulatif de toutes les directives applicables depuis le 1er janvier 2020. [Vorsicht Link]

Quelle que soit votre organisation, choisissez la solution de dédouanement appropriée. Pour les marchandises dépassant la limite d’exemption, il est absolument recommandé de dédouaner les envois au préalable.

Actuellement, la limite d’exemption s’élève à CHF 65.−, envoi et autres frais compris. Le dédouanement anticipé n’est pas sorcier. Nous décrivons son fonctionnement dans le chapitre suivant.